>>> Fonctionnement des ateliers de formation

Objectifs / champs de compétences
Les objectifs de la formation sont de :
•    Cerner les questions soulevées par la communication du patrimoine culturel et plus spécifiquement du patrimoine archéologique ;
•    S’approprier des outils d’analyse et utiliser ces outils afin d’optimiser des situations de médiation ;
•    S’approprier les outils nécessaires à la définition d’une politique cohérente de médiation ;
•    Acquérir des connaissances sur la prise en compte des publics et l’évaluation d’une politique de médiation.

Fonctionnement des ateliers de formation (14, 15, 16 octobre)
La formation professionnelle fournit des outils d’analyse des médiations et des stratégies de leur mise en œuvre par les institutions culturelles. Les participants mobilisent ensuite ces outils d’analyse lors d’ateliers de terrain (analyse de situations, analyse et écriture de textes, etc.).

Ces ateliers aborderont :
1) L’intégration des activités de diffusion dans une « politique de médiation »
L’une des difficultés de gestion d’un lieu patrimonial tient à la définition d’une politique de médiation : un projet scientifique et culturel qui intègre les différents types de médiations, une politique des publics, et une conservation et une présentation raisonnées des collections ou des vestiges.
L’objectif de cette première session sera de fournir les outils nécessaires à l’intégration de l’ensemble du processus de médiation. Comment transformer un contenu scientifique en projet scientifique et culturel ? Comment passer d’un projet scientifique et culturel à une politique concrète et cohérente de médiation ? Comment articuler site, dispositifs muséographique, activités culturelles ? Ces questions seront traitées à partir des différences d’échelle entre deux institutions exemplaires : le site du Pont du Gard et les sites et musée de Vaison-la-Romaine.

2) L’évaluation de la démarche de médiation
Si la démarche d’évaluer les dispositifs de médiation et d’interroger les publics a aujourd’hui une légitimité reconnue, elle n’est pas toujours accessible aux petites et moyennes structures patrimoniales. Cette session se propose de faire le point sur les enjeux d’une demande d’évaluation, et de présenter les acquis des études antérieures qui seront autant d’outils pour la mise en œuvre des médiations, par exemple lors de l’écriture de textes muséographiques.
Les collaborations multiples entre le site du Pont du Gard et le Laboratoire Culture et Communication ont donné lieu à un certain nombre de travaux de recherche. Les résultats, présentés durant les ateliers de formation, améliorent la connaissance des publics et de leurs attentes et permettent de proposer de nouvelles pistes de médiation.

Le Forum : un échange d’expertise (17, 18 octobre)
Le Forum Médiations et Réseaux fait suite aux ateliers de formation. Le principe du Forum est de rassembler deux types d’expertises : les expériences et réflexions des professionnels de la culture et du patrimoine, et les connaissances issues des études et recherches des chercheurs en communication. Il est donc ouvert à toutes les personnes concernées par la diffusion de l’archéologie : médiateurs exerçant leurs fonctions dans des lieux de diffusion, archéologues s’intéressant à la médiation du patrimoine, chercheurs en communication, étudiants se destinant aux métiers du patrimoine et de la diffusion des savoirs.
Le Forum traite de la mise en valeur du patrimoine archéologique et de sa valorisation touristique. Il interrogera d’abord les médiations de l’archéologie dans les médias, musées, sites, sous l’angle des valeurs qu’elles participent à transmettre. Il engagera ensuite une réflexion sur le fonctionnement en réseau des sites et des acteurs.

>>> ENVOYER
Université d'Avignon et des pays de Vauclusepratiquepratiqueminisites